Auteur Sujet: Violation de domicile et décapitation  (Lu 555 fois)

Papïo

  • Invité
Violation de domicile et décapitation
« le: novembre 20, 2018, 10:31:09 pm »
Bonjour,

Voilà un rêve que j'ai fait cette nuit, qui n'était pas particulièrement horrible visuellement, mais qui m'a fait extrêmement peur: j'ai rêvé que trois étrangers entraient chez moi, un homme et deux femmes. C'est mon frère ( qui me rend parfois visite ) qui ouvrait la porte et les laissait entrer alors que moi, dès la première entrée j'étais déjà angoissée. Je me rappelle que l'homme et l'une des femmes disaient avoir fait un accident de voiture, et d'un côté j'avais envie de les croire parce qu'il avaient l'air de sortir d'un événement grave, avec de la terre sur eux, mais en même temps tous les deux me regardaient avec un regard très sombre, effrayant. Les gens continuaient d'affluer au point que je me suis même retrouvée avec mon oncle et ma tante dans le salon. Je n'arrivais pas à demander à mon frère pourquoi il les laissaient tous entrer, et à ce moment-là, j'en pouvais plus, j'ai dit quelque-chose de vexant et suis sortie sachant très bien que mon oncle et ma tante avaient entendu.

J'ai couru jusque chez mes parents qui habitent ( fidèles à la vrai vie ) une dizaine de maisons plus bas, mais au bout d'une ou deux minutes à peine, tout le monde m'avait déjà rejoint dans le séjour de mes parents, il y avait même mes sœurs en plus cette fois, ma tante m'a dit que ce n'était pas très correcte de les avoir planté chez moi alors qu'ils avaient fait l'effort de venir, je lui ai dit « je t'em////// » ( chose que je ne lui ai jamais dit en vrai )  parce que je ne trouvais pas les mots pour lui expliquer que les gens qui étaient chez moi y étaient contre mon gré et que plus les gens entraient, plus ça m'angoissait et que ça devenait vraiment oppressant. Je suis immédiatement ressortie et me suis dirigée chez moi, mais dans la rue j'ai vu un homme en manteau à capuche blanc, adossé sur une camionnette, en train de s'allumer une cigarette. Je voulais absolument rentrer chez moi parce que les gens chez mes parents ( mes frères et sœurs, mes oncles et tantes, etc ) m’angoissaient toujours autant, alors j'ai continué à courir bien qu'en changeant de trottoir pour ne pas passer juste devant l'homme qui faisait face à la route. Seulement, en passant devant lui ( depuis le trottoir d'en face ) j'ai vu une tête coupée et j'ai quasiment trébuché dessus, apparemment ce que l'homme regardait depuis l'autre côté. Comme il faisait nuit, j'ai fait semblant de rien en espérant qu'il pense que je n'avais rien vu, et je me suis précipitée chez moi, j'ai fermée à clef et me suis mise au sol pour surveiller, sans être vue depuis l'extérieur, par la fenêtre s'il arrivait.

Il y avait deux enfants dans ma cour, petits et maigres, peut-être huit ans, je ne les voyais que tout noirs comme des ombres, ils s'activaient aux barreaux des fenêtres ( évidemment en vrai, il n'y a pas de barreaux à mes fenêtres ) pour entrer et je me disais qu'ils faisaient seulement ça pour jouer et ne cherchaient sûrement pas à mal alors je ne faisais rien. Cependant, quand ils ont dégagé les barreaux et s'apprêtaient à entrer, je crois que j'en ai blessé un, ou alors autre-chose l'a fait, dans tous les cas, ils se sont retrouvés tout tordus sur le sol, et moi je me suis poussée pour aller me cacher dans les escaliers, qui ne sont pas visibles depuis la porte ou les fenêtres. À ce moment-là à peu près, j'ai su que j'étais en train de rêver et me suis demandé si je pouvais me réveiller, j'ai pensé que ce serait horrible si je n'y arrivais pas et restais coincée là tout en sachant que ce n'était pas la réalité, je me suis dit, « dès que j'ai finit cette phrase, j'ouvre les yeux, » et je me suis effectivement réveillée.

Ce n'est pas la première fois que j'ai conscience d'être dans un rêve, mais c'est la première fois que je me réveille quand je le décide, comme ça. C'était étrange de rassembler ses pensées de sorte d'être assez concentrée pour ouvrir les yeux, alors qu'on est généralement très confus pendant les rêves. Et puis, il y avait longtemps que je n'avais pas fait de cauchemar dans lequel j'avais aussi peur, ce qui m'étonne parce que je ne fais la tête à personne en ce moment, hier je suis même aller déjeuner chez mes parents ( que j'avais déjà vu deux fois déjà ces sept derniers jours ) je n'ai pas beaucoup parlé, mais il n'y a pas eu de sujet fâcheux, rien, tout s'est bien passé. Du coup, je me demande un peu d'où ce rêve sort.